• Mes convictions

    Mes convictions

    Libérer la force de l’humain
  • Mon moteur

    Mon moteur

    « Dans un monde en changement, trouver
    les réponses appropriées, s’engager et agir »
  • Mon expérience

    Mon expérience

    La direction d’entreprise
    Négociations internationales
    Adaptabilité

Archives de l’auteur

Faut-il alléger fiscalement les familles ?

Débat à latele.ch – 11/02/15 Quelles conséquences pour les finances fédérales? Sachant que la Confédération est retombée dans les chiffres rouges et que des coupes de 1,3 milliard sont à l’ordre du jour. Claude Béglé, co-président du PDC Vaud et Pierre-Antoine Hildbrand, conseiller communal, PLR, débattent de ces questions. Les Suisses auront le dernier mot le 8 mars prochain. >> voir la vidéo du débat

Lire la suite

Les autres victimes du carnage de Paris

24 Heures – 03.02.2015 >> voir l’article
  L’invité: Claude Béglé, coprésident du PDC-Vaud, dessine les conséquences pour notre société des récents attentats.

Il y a eu l’horreur, avec à terre des athées, des musulmans, des juifs et des chrétiens, comme pareils dans la mort, mais certains innocents et d’autres lourdement coupables. Il y a eu ces familles en deuil que les circonstances ont privées d’intimité; de même que la tristesse et le sursaut de toute une nation.

Cela étant, deux des victimes principales de ce carnage à répétition risquent bien d’être le sens de la mesure et l’esprit de tolérance. Car comment maîtriser ses émotions face à ces images insupportables, qui risquent d’inciter certains à la haine et à la vengeance ?

Lire la suite

Energie, environnement et innovation

Chers amis, Notre monde connait des mutations de plus en plus rapides. Il y a celles dont nous sommes conscients parce qu’elles engendrent des coûts (prix de l’essence) ou des désagréments (augmentation du trafic routier et ferroviaire). Il y a aussi celles dont on se rend compte car elles modifient notre style de vie au quotidien (internet). Il y en a cependant d’autres dont on se rend moins compte, mais qui risquent de bouleverser les équilibres actuels de façon encore plus fondamentale. Parmi les principaux changements de paradigme du monde dans lequel nous sommes, quatre d’entre eux vont jouer un rôle majeur: a) l’évolution démographique, b) la montée en puissance des pays émergents et par conséquent c) la raréfaction des ressources disponibles (notamment énergétiques), ceci étant par chance compensé par l’événement de nouvelles technologies.

Lire la suite Aucun commentaire

Le PDC vaudois désigne Claude Béglé pour l’élection 2015 aux Etats

rts.ch/info 11.06.2014
Après plusieurs mois de tensions, le PDC vaudois a désigné mardi soir son vice-président Claude Béglé, au détriment du conseiller national Jacques Neirynck, pour l’élection 2015 au Conseil des Etats.
La direction du PDC Vaud a annoncé mercredi la candidature de l’ancien président de La Poste Claude Béglé à l’élection au Conseil des Etats en 2015. La section a ainsi mis fin aux espoirs de l’actuel conseiller national Jacques Neirynck, qui a fait durer le suspense ces derniers mois sur son retrait de la Chambre basse et sa possible candidature à la Chambre haute en 2015. La décision a été prise mardi soir par l’assemblée générale du parti, à l’unanimité moins une voix. Pour maximiser ses chances de garder son seul et unique siège à Berne, la section vaudoise a choisi de lancer Claude Béglé comme tête de liste au National et comme candidat unique aux Etats.

Lire la suite Aucun commentaire

Claude Béglé tête de liste pour le National et les Etats

Par Isabelle Biolley. 11.06.2014 :12h22 L’assemblée générale du parti démocrate-chrétien a choisi mardi soir sa locomotive pour les élections fédérales de 2015. L’ancien directeur de La Poste a été désigné à l’unanimité, en l’absence de Jacques Neirynck, excusé. Le PDC Vaud, réuni mardi soir en assemblée générale à Lausanne, a désigné à l’unanimité et une abstention, sa stratégie pour les élections fédérales 2015. L’ancien directeur de la Poste, Claude Béglé (65 ans) sera sa tête de liste du parti à la fois pour le Conseil national et le Conseil des Etats. Le conseiller national Jacques Neirynck, excusé, n’a pas assisté à cette assemblée. >> voir l’article complet

Lire la suite Aucun commentaire

Les promesses à répétition de Jacques Neirynck déchirent le PDC vaudois

Démissionnera ou pas? Les atermoiements du conseiller national crispent son parti. Article apparu dans 24 heures, le 08.06.2014 «Je vais démissionner.» Croix de bois, croix de fer, si je mens je vais en enfer. La phrase figurait en titre d’un article du Matin, hier. Sauf que Jacques Neirynck, 82 ans, conseiller national PDC, l’a déjà répétée une bonne dizaine de fois à son parti depuis deux ans, reportant sans cesse la date de son départ. Mais cette fois, c’est pour de bon, assure-t-il. Il nous l’a appris hier soir: «J’enverrai une lettre polie au président du Conseil national le dernier jour de la présente session, remettant ma démission pour le 5 septembre prochain.» A la direction du PDC Vaud, on hésite à y croire. En conflit ouvert avec la présidence du PDC Suisse, en désaccord permanent avec celui qui doit lui succéder à Berne (l’ancien président de La Poste, Claude Béglé), le professeur honoraire à l’EPFL aurait fini par rendre les armes. Son entêtement a mené la section vaudoise du PDC au bord de l’implosion. Car la promesse désormais publique de Jacques Neirynck arrive à minuit moins une. En effet, le comité de présidence de son parti s’apprêtait mardi prochain à lui signifier la fin de sa carrière au PDC. Le 10 juin, une assemblée générale du PDC Vaud a été convoquée. Elle doit entériner la stratégie de la section en vue des élections fédérales de 2015. Depuis plus d’un an, le scénario âprement négocié était le suivant: Jacques Neirynck cède sa place de conseiller national au premier des viennent-ensuite, Claude Béglé, par ailleurs coprésident du PDC vaudois. Neirynck doit être dans la foulée présenté comme candidat du PDC pour un siège au Conseil des Etats. Une manière élégante de lancer l’auguste professeur et écrivain dans un dernier baroud d’honneur… >>voir l’article complet

Lire la suite Aucun commentaire

Servir est toujours utile …

Servir est toujours utile et nécessaire Article apparu dans 24 Heures 9.09.2013 >> PDF de l’article 24 Heures 9.09.2013 L’invité Claude Béglé Coprésident du PDC Vaud Le sens du service est à la base de notre système démocratique. Cela fait des siècles que cette relation existe entre le citoyen et son pays. Elle fait partie de nos moeurs, de notre culture collective. On donne au pays, et on en reçoit beaucoup. Cet équilibre assez naturel entre ce que chacun de nous contribue à construire, à maintenir, à protéger et tous les avantages qu’il y a à vivre ici, voilà qui explique dans une large mesure le succès de la Suisse. Certes, le monde qui nous entoure a évolué, et on ne peut s’en tenir aux clichés d’autrefois. La nature de la menace a changé. Et cela demande une réponse appropriée. La probabilité d’un conflit intra-européen a fortement diminué. Une invasion de troupes motorisées en provenance du Nord-Est n’est plus d’actualité. Les armées se sont fortement sophistiquées au plan technologique. D’autre part, la menace s’est faite plus diffuse, mais elle n’en est pas moindre. Car une Europe affaiblie, mais néanmoins encore riche, est une proie tentante. Elle doit se réinventer, avec d’ailleurs des brassages de population auxquels elle doit s’habituer. Elle n’a pas cette force d’assimilation qui a fait le succès des Etats-Unis. Et, au milieu de cette Europe qui se cherche, la petite Suisse apparaît comme un îlot de réussite. Comment ne pas imaginer que cela engendre des jalousies, voire des convoitises? Que la menace vienne du Sud, de l’Est ou même de l’Ouest, elle est bien réelle. Ce n’est pas parce qu’il est difficile de la décrire avec précision que cette menace s’est estompée. Il suffit de se remémorer la situation telle qu’elle se présentait il y a cent ans exactement. C’était la Belle Epoque. Or, un an plus tard, le monde basculait dans le bourbier de la Première Guerre mondiale, à cause de déséquilibres fondamentaux et de la perte d’influence de certaines grandes puissances. Un tel scénario a certaines similitudes avec ce que nous vivons aujourd’hui. Alors restons vigilants. Dès lors, comment faire face à ces dangers? En renforçant certains de nos moyens techniques, nos services de renseignement et les forces de police. Mais cela ne suffit pas. Malgré tous ses moyens, l’armée américaine n’est parvenue à vaincre la résistance ni du Vietnam, ni de l’Afghanistan, ni de l’Irak. Pour gagner une guerre, il faut occuper le terrain. Et rien ne vaut dans ce cas-là des troupes de milice bien préparées, animées d’un véritable esprit patriotique. Nous avons d’ailleurs la chance de pouvoir compter sur des soldats dont une partie de la formation et des qualités viennent de leur ancrage dans leur profession civile. Alors ne détruisons pas ce que nous avons. Reconstruire une armée de milice, si on la démantelait, prendrait probablement plus de temps qu’il n’en faudrait à la menace pour e concrétiser. Gardons notre armée de milice en la modernisant, renforçons la volonté populaire de protéger notre pays et ses valeurs. Sachons valoriser ce que nous avons.

Lire la suite Aucun commentaire

La suisse est à la pointe en matière de leadership et d’innovation

Article apparu dans OPI Office de Promotion des Industries et des Technologies Lien article Claude Beglé, Président Exécutif de SymbioSwiss, a accepté de nous parler de sa vision du secteur industriel suisse d’aujourd’hui. Il nous livre son analyse de nos opportunités, risques et points forts à l’international en ce domaine. Il est à la fois curieux et réjouissant de constater que l’industrie suisse se porte bien dans l’ensemble. Beaucoup mieux, en tout cas, qu’un continent européen qui rencontre actuellement beaucoup de difficultés. Et cela malgré les effets du franc fort. On aurait en effet pu s’attendre qu’a la fois les rapports importants que nous avons avec nos voisins (2/3 des échanges commerciaux) et la cherté du franc, aient eu un impact négatif sur notre économie. Or, il n’en a rien été. Il est aussi intéressant de noter que la Suisse n’a pas suivi lors des crises de 2008 et 2009 la voie de nombreux autres pays, qui ont entamé des programmes de relance massifs et des politiques d’incitations. Elle se retrouve aujourd’hui mieux lotie que ceux qui ont investi beaucoup, pour finalement ne s’endetter qu’encore un peu plus, sans avoir dans la plupart des cas de résultat similaire à celui de notre pays. Troisièmement, il est intéressant de relever que la Suisse se situe dans la plupart des études, que ce soient celles du WEF, de l’Union Européenne ou encore de l’INSEAD, en tête de liste en matière de leadership et d’innovation. Et cela devant des nations telles que l’Allemagne, le Danemark ou encore Singapour. Il en va de même pour la compétitivité.

Lire la suite Aucun commentaire

Initiative Minder: ne cédons pas au populisme

24heures | Vendredi 25 janvier 2013 voir l’article complet -24heures-25.01.13 Article de Claude Béglé Le débat sur l’initiative Minder allume déjà bien des passions. Les uns partent en croisade, d’autres sont plus réservés. Il est juste que chacun défende ses opinions, à condition toutefois de se montrer respectueux des autres, que le débat reste factuel et objectif, et qu’on évite de tomber dans des dérives démagogiques ou populistes. Sur le but recherché, il me semble qu’il n’y a pas débat: presque tout le monde souhaite a priori une société basée sur l’éthique et évitant les abus. Et c’est vrai qu’il y a eu des abus, dans le secteur financier notamment. Ce qu’il convient donc de faire, c’est de mettre en place les meilleurs instruments possible pour réglementer cette question et empêcher à l’avenir de telles dérives. En d’autres termes, il faut trouver le médicament approprié pour prévenir l’infection, mais sans pour autant que ses effets secondaires n’accablent le patient.

Lire la suite Aucun commentaire

L’INDÉPENDANCE D’ESPRIT

La politique, c’est l’art de rendre possible ce qui est nécessaire. Cela implique de travailler au sein de formations assez puissantes pour qu’elles soient en mesure de faire entendre leurs voix, et qui soient capables de nouer des alliances pour faire avancer les dossiers. Cela étant, les grands corps constitués ont tendance à suivre une doctrine déjà bien établie et à attirer des profils de gens conformes à leur propre tradition. Les futurs leaders sont souvent co-optés par des gens recherchant des successeurs qui leur ressemblent. Cela a le mérite de la continuité et de la stabilité.  En revanche, à force de reproduire des profils un peu stéréotypés, le risque existe d’une « standardisation » de la classe politique.

Lire la suite Aucun commentaire

COMMUNIQUÉ DE CLAUDE BÉGLÉ

J’AI DÉCIDÉ DE NE PAS ME PRÉSENTER AU SECOND TOUR DE L’ÉLECTION AU CONSEIL D’ETAT VAUDOIS. Je tiens à remercier très chaleureusement les quinze mille Vaudoises et Vaudois qui m’ont manifesté leur confiance en m’accordant leur suffrage pour l’élection au Conseil d’État. Ce score est nettement supérieur à ce que j’en attendais. Étant donné le poids relatif de l’électorat PDC dans ce Canton. cela signifie que de très nombreuses personnes affiliées à d’autres partis m’ont ajouté sur leurs listes, ceci pour atteindre un résultat de 9.5% des suffrages totaux. Il en est allé de même pour l’élection au Grand Conseil, où j’ai réalisé un bon score personnel, quand bien même la liste elle- même n’a pas atteint le quorum. Que tous ceux qui ont voté pour moi soient ici remerciés. Le résultat du premier tour de cette élection au Conseil d’Etat m’a valu de me retrouver clairement en tête de l’équipe du Centre. Ce fut une belle aventure et je tiens à exprimer toute ma sympathie à mes co-listiers, Messieurs Patrick Vallat, Martin Chevallaz et Maximilien Bernhard. J’ai beaucoup aimé mener cette campagne avec eux. Compte tenu de ce bon résultat, plusieurs leaders politiques m’ont incité à poursuivre au second tour, voire même à le faire en représentant certaines autres formations politiques. La question est légitime. La décision ultime appartiendra certes aux assemblées générales des partis concernés, qui auront lieu ce soir. Afin de faciliter le travail d’analyse des uns et des autres, permettez-moi de manifester ici le résultat de mes propres réflexions.

Lire la suite Aucun commentaire